Normal view MARC view ISBD view

Le Faucon : récits

Jun Ishikawa ; trad. du japonais par Edwige de Chavanes

Traduction de : Taka • Shion monogatariAuteur principal : Ishikawa, Jun, 1899-1987, AuteurAuteur secondaire : Chavanes, Edwige de, TraducteurLangue : français ; de l'oeuvre originale : japonais.Pays : France.Publication : Paris : P. Picquier, 1990 (13-Marseille : Impr. A. Robert)Description : 139 p. : couv. ill. en coul. ; 21 cmISBN : 2-87730-044-7.Dewey : 895.6, 19Classification : 823Résumé : Traducteur de Gide et de Molière, nourri de culture chinoise, fin lettré, Ishikawa (1899-1987) est l'un des grands représentants de ce qu'il est convenu d'appeler la littérature pure au Japon.
Item type Current location Collection Call number Status Date due Item holds
Livre Réserve (Sur Demande)

Horaires de la bibliothèque Carré d'art du lundi 10 juillet au samedi 1er septembre : du mardi au vendredi : 10h-18h / samedi : 10h-14h.
En dehors des horaires d'ouverture, une boite de retour 24/24 est à votre disposition Rue Corneille.
Tous les horaires des bibliothèques : http://www.nimes.fr/index.php?id=2768

Adulte
Livre R ISH (Browse shelf) Available
Total holds: 0

Trad. de : "Taka" et de : "Shion monogatari"

Réunit : "le Faucon" et "Les Asters"

Traducteur de Gide et de Molière, nourri de culture chinoise, fin lettré, Ishikawa (1899-1987) est l'un des grands représentants de ce qu'il est convenu d'appeler la littérature pure au Japon.

Your comment
24/03/2016

Deux nouvelles très différentes et inégales en intérêt. Le Faucon un récit qui puise dans le monde Orwellien en y ajoutant de puissantes doses surréalistes qui déstabilisent (personnellement) la lecture. Un jeune homme sans travail dans un Japon d'avant ou d'après guerre (?) entre en contact avec une mystérieuse organisation qui le charge de vendre des cigarettes. J'avoue ne pas avoir tout saisi; bien que j'apprécie ce genre d'habitude. La seconde nouvelle, Les asters, joue aussi avec ce côté fantastique et surréel; elle est superbe. Un jeune aristocrate exilé par son père, passe la plupart de son temps à la chasse avec sa cour. C'est le meilleur archer que l'on ait jamais vu et pourtant ses flèches ne ramènent jamais de proie. Flèche et cible se volatilisent toujours inexplicablement. Jusqu'au jour où le jeune homme tue un petit renard, très peu ordinaire. Une vraie perle cette nouvelle. :) Edit

Log in to your account to post a comment.
Réseau des bibliothèques de la ville de Nîmes

Powered by Koha