Vue normale Vue MARC vue ISBD

Des milliards de tapis de cheveux

Andreas Eschbach ; trad. de l'allemand par Claire Duval

Traduction de : Die HaarteppichknüpferAuteur principal : Eschbach, Andreas, 1959-...., AuteurAuteur secondaire : Duval, Claire, TraducteurLangue : français ; de l'oeuvre originale : allemand.Pays : France.Publication : Nantes : l'Atalante, 1999 (18-Saint-Amand-Montrond : Impr. Bussière)Description : 314 p. : couv. ill. en coul. ; 18 cmISBN : 2-84172-111-6.Collection : La Dentelle du Cygne : science-fictionDewey : 833.914Classification : 823Résumé : Sur une planète aride et inhospitalière perdure une très ancienne et très étrange coutume : le tissage des tapis de cheveux. C'est un tel travail que chaque tisseur ne peut en produire qu'un pendant sa vie. Pourtant il est obligé de le faire pour survivre car le tapis sert à payer le tribu réclamé par l'empereur. Mais quel empereur et dans quel but?
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Date de retour prévue Code à barres Réservations
Livre Livre Carré d’Art

Les bibliothèques seront fermées les samedis 25 décembre et 1er janvier.
Horaires de la section jeunesse de Carré d'Art : mardi et jeudi : 10h-19h ; mercredi et vendredi : 10h-18h.
Les autres horaires restent inchangés.

Nous vous informons que vous devez présenter un pass sanitaire pour accéder aux bibliothèque. Depuis le 1er octobre 2021, le pass sanitaire est obligatoire pour toutes les personnes de plus de 12 ans.

Littérature
Livre SF ESC Disponible 5837990120
Total des réservations: 0

Trad. de l'allemand

Sur une planète aride et inhospitalière perdure une très ancienne et très étrange coutume : le tissage des tapis de cheveux. C'est un tel travail que chaque tisseur ne peut en produire qu'un pendant sa vie. Pourtant il est obligé de le faire pour survivre car le tapis sert à payer le tribu réclamé par l'empereur. Mais quel empereur et dans quel but?

Commentaire de Evelyne B.
22/08/2017

Sans aucun doute dans le top 3 des meilleurs bouquins de SF que j'ai lu ! aucun temps mort, suspens jusqu'à la dernière ligne, écriture simple et limpide, parfait ! Il aurait pu faire 200 pages de plus pour avoir une suite même...

Connexion à votre compte pour proposer un commentaire.
Réseau des bibliothèques de la ville de Nîmes

Propulsé par Koha