Vue normale Vue MARC vue ISBD

A l'école de Louise Michel

Marion Lary, réal.

Auteur principal : Lary, Marion, Directeur artistiqueLangue : français.Pays : France.Publication : [Paris] : CNC (Centre National de la cinématographie) [éd., distrib.], 2007Description : 1 DVD vidéo (40 min) : coul. (PAL), sonoreCollection : Images de la culture, Sciences humaines & faits de sociétéDewey : 305.4Sujet - Nom de personne : Michel Louise 1830-1905 Sujet - Nom commun : Lycées | Féminisme -- Histoire -- France Résumé : "Aujourd’hui, qui connaît Louise Michel ?" s’interroge Marion Lary. Pendant une année scolaire, elle va suivre des élèves de Première du Lycée Louise Michel à Bobigny (Seine-St-Denis), à qui ont échu des travaux personnels encadrés sur la vie de la révolutionnaire communarde et féministe. Malgré l’enthousiasme des professeurs, les adolescents – refusant toute analogie avec le présent – vont exprimer un singulier désintérêt pour cette "histoire". Le sujet n’a pas inspiré Jolie-Kim, Omar non plus, excepté que "comme les héros dans les films", Louise Michel s’est battue pour ses idéaux. Les profs d’histoire et de français ont beau structurer les recherches des élèves à travers archives et musées – Louise Michel et la Commune, ses engagements féministes ou aux côtés des Canaques lors de sa déportation – la curiosité et l’intérêt des ados ne sont guère au rendez-vous. Le récit passionné de la vie de Louise Michel par une professeure apparaît même comme décalé du vécu des élèves, comme si la condition miséreuse des classes pauvres de l’époque, les luttes pour la justice, la laïcité et l’égalité des femmes n’étaient pas comparables à la réalité aujourd’hui. Le film questionne ce hiatus entre l’Histoire en tant qu'objet d’étude imposée et la simple histoire, et la difficulté pour des ados à s’identifier à des personnages mythiques dont la révolte pourrait leur inspirer, pour le moins une empathie, sinon un exemple à suivre. Ce document apparaît dans la/les liste(s) : Laïcité Films 2021
Type de document Site actuel Collection Cote Statut Notes Date de retour prévue Code à barres Réservations
DVD documentaire DVD documentaire Carré d’Art

Horaires habituels de la bibliothèque Carré d'Art : mardi et  jeudi : 10h-19h ; mercredi, vendredi, samedi : 10h-18h.
Section jeunesse (hors vacances scolaires) : mardi, jeudi : 13h30-19h - vendredi : 13h30-18h - mercredi et samedi : 10h-18h.

Nous sommes heureux de vous accueillir dans nos bibliothèques : ouverture des espaces avec accès aux documents, sans possibilité de séjourner dans la bibliothèque.

Nous pouvons désormais accueillir des activités encadrées ou accompagnée. Cela concerne :
- la consultation de documents patrimoniaux en salle Séguier, sur rendez-vous convenu à l’avance avec le chercheur
- l’accès aux postes informatiques en salle de formation avec un maximum de 4 usagers, pour une heure maximum.

Vidéo Adulte
DVD 305.4 LAR Disponible Prêt + Consultation sur place 8770260120
Total des réservations: 0

"Aujourd’hui, qui connaît Louise Michel ?" s’interroge Marion Lary. Pendant une année scolaire, elle va suivre des élèves de Première du Lycée Louise Michel à Bobigny (Seine-St-Denis), à qui ont échu des travaux personnels encadrés sur la vie de la révolutionnaire communarde et féministe. Malgré l’enthousiasme des professeurs, les adolescents – refusant toute analogie avec le présent – vont exprimer un singulier désintérêt pour cette "histoire".

Le sujet n’a pas inspiré Jolie-Kim, Omar non plus, excepté que "comme les héros dans les films", Louise Michel s’est battue pour ses idéaux. Les profs d’histoire et de français ont beau structurer les recherches des élèves à travers archives et musées – Louise Michel et la Commune, ses engagements féministes ou aux côtés des Canaques lors de sa déportation – la curiosité et l’intérêt des ados ne sont guère au rendez-vous. Le récit passionné de la vie de Louise Michel par une professeure apparaît même comme décalé du vécu des élèves, comme si la condition miséreuse des classes pauvres de l’époque, les luttes pour la justice, la laïcité et l’égalité des femmes n’étaient pas comparables à la réalité aujourd’hui. Le film questionne ce hiatus entre l’Histoire en tant qu'objet d’étude imposée et la simple histoire, et la difficulté pour des ados à s’identifier à des personnages mythiques dont la révolte pourrait leur inspirer, pour le moins une empathie, sinon un exemple à suivre.

Il n'y a pas de commentaire pour ce document.

Connexion à votre compte pour proposer un commentaire.
Réseau des bibliothèques de la ville de Nîmes

Propulsé par Koha